MICHEL ISARD Index du Forum MICHEL ISARD
SES CHANSONS : Auteur - Compositeur - Interprète
SES CONTES DE PROVENCE : Écrivain - Conteur.....
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 Bienvenue 
Automne

 
 

 
LE SITE DE MICHEL ISARD


 
UNE BALLADE EN CHANSONS  -  DES CONTES  DE LA PROVENCE D'HIER - UNE PROMENADE AUX SENTEURS DE THYM, DE ROMARIN - DES ANECDOTES  ET  BIEN D'AUTRES CHOSES ENCORE - DÉCOUVREZ LES

 
 
 
 
Accéder aux rubriques - Aux articles

 
 
RETOUR PAGE D'ACCUEIL

 
 

 
VOUS POUVEZ LAISSER MAINTENANT UN MESSAGE SANS VOUS INSCRIRE

 
 
                                    
Histoires de mes contes...

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MICHEL ISARD Index du Forum -> MICHEL ISARD -> A propos de mes contes ( Articles-Publications )
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Admin
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 04 Oct 2011
Messages: 14

MessagePosté le: Dim 13 Nov - 20:30 (2011)    Sujet du message: Histoires de mes contes... Répondre en citant

Pour écrire...Il faut déjà aimer coucher des mots, prose, vers libres, vers à rimes...Écrire n'importe quoi...Écrire.
En ce qui me concerne,très jeune, j'aimais donner un sens, à ce devoir imposé, que l'on nommait à l' époque " Rédaction " C'est vrai que l'on doit naître avec des dispositions,faut il encore avoir l'opportunité de les découvrir,de les exploiter.
Enfant, je ne lisais pas beaucoup. Je dévorais, comme la majorité de mes copains le magazine du moment qui sortait le Jeudi " Tarzan "(genre BD) il regroupait les aventures de "Jules et Jim" " Buffalo Bill " " Red Ryder "et autre " Justicier du Bengale " avec, pour vous tenir en haleine,les suites...programmées pour le jeudi suivant.
" Bibi Fricotin " "Les pieds nickelés " venaient aussi, avec d'autres, meubler nos horizons littéraires.Vous vous doutez bien que ce genre de lecture ne pouvait aider à l'éclosion, précoce, d'une vocation (à part dans la BD bien sur).
Tout cela pour vous dire, que c'est dommage,car lire peut influencer, par le style, l'originalité et provoquer cette envie d'écrire,de créer.Donc lisez,lisez sans modération, du plus jeune au plus ancien.
Par exemple le goût du spectacle,m'a été donné par une troupe d'amateur qui, une fois l'an, offrait au village une représentation,des sketchs,des chansons, deux heures, un vrai régal.
" Les sans souci " ils mettaient à mes yeux "Le spectacle" à porter de mains,dans le domaine de l'accessible et de la faisabilité.Je vous assure qu'ils ont éveillés en moi cette envie d'essayer de faire quelque chose.Merci à eux.
Hé bien pour écrire,c'est pareil,pour moi cela a démarré sur le tard,si j'avais lu un peu plus sensé avant,peut être aurais-je commencé à écrire avant d'avoir vingt,vingt cinq ans ?
Pendant mon séjour forcé en Algérie,j'ai commencé à écrire, noter sur un "journal"en quelques lignes le déroulement de la journée.Comme je commençais à " composer " des chansons...plus le courrier fréquent à ma future femme,J'écrivais...J'étais surnommé par certains "l'écrivain".Il faut déjà aimer "coucher des mots"sur... que déjà j'aimais.
Les chansons  dès 1965 vont naître à une cadence très élevée.L'inspiration,l'imagination,s'accrochent à tous les évenements à tous les ressentis,et les textes plus ou moins variés s'inscrivent.Vous aurez plus de détails dans la rubrique " Mes chansons ".
Je suis en contact avec Robert Ripa qui au cours d'une conversation téléphonique me demande si j'écris des contes...Non ! mais cela peut se faire ? Tu sais me dit-il s'est dur il faut que cela dure 13 ou 26 mn...A ce moment là,sur un papier à portée de main j'écris "La Ouchie" Pourquoi ? je ne sais pas.
Le Samedi suivant Robert Ripa avait dans sa boite aux lettres une cassette audio racontant l'histoire de la "OUCHIE" avec en fond musical le "Laudaté dominum" de Mozart.
Emballé Robert Ripa m'invite chez lui.D'autres contes vont suivre assez rapidement,"souvenirs" en second etc...Voilà comment j'en suis arrivé à écrire des contes...Moi le Bordelais...
Je me suis impregné,j' ai aimé ces paysages, la mer,les collines,j'ai subi l'influence Pagnolesque qui était dans ce temps là, très forte aussi bien dans les médias que dans la rue.On cotoyait ce qui n'éxiste plus ou preque plus maintenant (J'ose espèrer que dans notre Provence profonde,les vieux villages on cultive toujours cette tradition du parler,de la vie simple d' avant)Pour vous dire que je suis devenu Marseillais,Provencal,car j'aime cette culture...Celle d'hier bien sur.
Mon petit livre se vend très bien surtout après le passage à la TV (LCM) et la chronique de Méderic Gasquet sur l' antenne de Radio France Bleu. Un article dans le journal internet "lemeilleurdemarseille" très bien rédigé par M.Pillet lui rend un bel hommage.De nombreux compliments affluent de la part de lecteurs connus et inconnus,je suis content pour mon petit livre.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 13 Nov - 20:30 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    MICHEL ISARD Index du Forum -> MICHEL ISARD -> A propos de mes contes ( Articles-Publications ) Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Chronicles phpBB2 theme by Jakob Persson (http://www.eddingschronicles.com). Stone textures by Patty Herford.